Durabilité : dichotomie entre opinion et comportement

« Quels choix feriez-vous si vous deviez lancer demain une société ? » Telle est la question qu’Indiville a posée en 2018 à 500 Flamands à la demande du VIL (Institut flamand pour la logistique). Nous avons aussi évalué, dans la même enquête, ce que le citoyen entendait par durabilité et son avis sur la question.

 

Contradiction

Le climat, l’écologie, la nature et les grands espaces représentent pour 36 % des Flamands les points sur lesquels la société doit le plus travailler. Outre la sécurité sociale, c’est la grande priorité pour l’avenir selon le citoyen flamand. Cela est du reste aussi confirmé par d’autres opinions :

  • 72 % sont d’accord pour dire que tout le monde est responsable en matière de choix durables et écologiques.
  • 58 % trouvent que la société n’en fait pas assez en matière de durabilité.

Ces avis contrastent toutefois furieusement avec les résultats suivants :

  • 57 % disent ne pas savoir comment les produits qu’ils achètent sont fabriqués.
  • 55 % disent opter pour le produit le moins cher s’ils ont le choix entre plusieurs produits.

duurzaamheid

 

Top 5 des priorités en cas de lancement d’une société

« Imaginez que vous lanciez une société demain. Quels seront pour vous les points importants dans le cadre de la direction de votre société ? »

21 actions ont été proposées au total aux Flamands. Nous leurs avons proposé à plusieurs reprises 5 actions au hasard parmi un total de 21. Le répondant devait alors chaque fois indiquer l’action qu’il trouvait la plus et la moins importante (méthode Maxdiff).

Le top 5 des mesures que le citoyen prendrait s’il devait lancer une société est le suivant :

  • Garantir la santé du travailleur.
  • Limiter autant que possible les déchets.
  • Limiter la consommation d’énergie.
  • Recycler les déchets.
  • Rendre le processus de production aussi durable que possible.

 

Les mesures les moins importantes à ses yeux sont par contre les suivantes :

  • Proposer des voitures de société.
  • Assurer des délais de livraison aussi courts que possible.
  • Encourager les transports en commun auprès des travailleurs.
  • Proposer le meilleur prix du marché.

 

Conclusion

L’enquête a mis en évidence une dichotomie entre opinion et comportement. Une grande partie de la population trouve la durabilité importante et les idéaux de durabilité ressortent même en premier pour la création d’une société. Mais les comportements montrent encore le contraire. Tout cela est dû, selon les études, à un manque d’informations. Si nous ne savons pas nous-mêmes comment les produits sont fabriqués, comment pouvons-nous faire des choix durables ?
Restez informé grâce à notre newsletter