Enquête nationale sur le bonheur

Le professeur en bonheur Lieven Annemans (UGent) et la compagnie d’assurance NN ont recherché, dans le cadre de l’Enquête nationale sur le bonheur, tous les facteurs pouvant influencer le bonheur des Belges. L’objectif était de définir précisément le concept du bonheur et d’adresser ensuite les observations aux responsables politiques. Au total, 3.770 personnes ont participé à cette étude.
Les différents résultats ont été dévoilés sur la plateforme www.belgesheureux.be de mars 2018 à mars 2019.

La conclusion générale de cette enquête est que le Belge est modérément heureux, alors qu’un groupe important de Belges est soit très heureux, soit très malheureux. Autre élément marquant, les seniors belges sont en moyenne plus heureux et moins seuls que les millennials.

Travail, argent et santé
L’enquête montre en outre que notre travail a un impact important sur notre vie et donc sur notre bonheur. Notre travail représente ainsi en moyenne près d’un cinquième de notre bonheur, une proportion qui atteint même près d’un tiers chez les indépendants contre un dixième à peine chez les fonctionnaires.

L’enquête confirme également l’impact de notre santé sur notre bonheur, alors que l’argent et la tranquillité d’esprit financière contribuent aussi clairement au bonheur. Le sentiment de bonheur atteint dans ce cas un pic avec des revenus compris entre 4.000 et 4.500 €, mais ceux qui gagnent plus ne sont pas plus heureux.

Expériences de jeunesse
Des professeurs inspirants et des liens d’amitié de qualité noués durant notre jeunesse ont clairement un impact positif sur notre sentiment de bonheur plus tard, à l’inverse du harcèlement, très néfaste.

Autonomie, implication et compétences
L’étude constate aussi que le fait de pouvoir prendre soi-même des décisions (Autonomie), d’avoir un réseau de relations (Implication) et d’avoir confiance dans les choses que l’on fait (Compétences) contribuent à notre bonheur.

 

La plateforme www.belgesheureux.be permet de tester son propre score du bonheur et de le comparer à celui des autres Belges grâce au Bonheur-o-Mètre. Le site propose aussi des conseils d’experts en bonheur pour une vie plus heureuse.